ASSOCIATION FENVAC - 81 Avenue de Villiers - 75017 PARIS - Tél. 01 40 04 96 87 - Mail : federation@fenvac.org
Sélectionnez la langue :
Fédération nationale des Victimes d'Attentats et d'Accidents ColLectifs
Soutien et défense de victimes
par des victimes depuis 1994.

Revue de presse

Un an après le drame de Millas : des larmes, un arbre de vie et une marche blanche pour se souvenir

27/11/2018

PNG - 678 ko

Un an après ce funeste 14 décembre marqué par la tragique collision du bus scolaire survenue au passage à niveau numéro 25 de Millas, Saint-Féliu d’Avall prépare un douloureux hommage aux vingt-trois enfants victimes du drame, tous domiciliés au village, dont six ont été affreusement arrachés à la vie.

A 16 h 06, le vendredi 14 décembre prochain, Saint-Féliu d’Avall se recueillera. A la mémoire d’Ophélia, Teddy, Diogo, Allan, Loïc et Yonas. Six enfants qui ont succombé, sur le chemin du retour de l’école, dans leur bus coupé en deux par un train régional. Au nom également de leurs dix-sept camarades du collège de Millas, passagers du car, dont certains ont été très grièvement blessés.

Saint-Féliu n’oubliera jamais

Ces jeunes vies brisées, fauchées à l’aube de l’adolescence, ces familles éperdues de chagrin, ces parents anéantis qui tentent de survivre sans l’espoir de se reconstruire. Un hommage n’y changera certes rien mais permettra à tout un département de se souvenir et partager la peine.

Le village donc s’y prépare, soutenu par la préfecture des Pyrénées-Orientales qui préside aux réunions organisées avec les familles endeuillées. La dernière est fixée au lundi 3 décembre prochain. Elle sera l’occasion de préciser les contours de cette commémoration décidée en deux temps.

Le premier, prévu le 14 décembre au matin, devrait se dérouler dans la très stricte intimité des proches des enfants disparus, invités à se retrouver au jardin du souvenir du cimetière du village. Au pied d’un arbre de vie à six branches, pour les six malheureux collégiens, spécialement réalisé par un artiste local. En surplomb de la sculpture, une fresque évoquera le vol de six colombes dans le Jardin d’Eden​​​​​​.

Le second temps, lui, sera public. Programmé l’après-midi, il sera dédié à une marche blanche qui devrait partir en silence du collège Christian-Bourquin pour remonter jusqu’au lieu de l’effroyable accident, le passage à niveau numéro 25 où à 16 h 06, l’heure fatale, des ballons blancs s’envoleront tels des anges dans le ciel. Pour rejoindre Ophélia, Teddy, Diogo, Allan, Loïc et Yonas.

Source : L’Indépendant
Auteur : Corine Sabouraud
Date : 27/11/2018