Enregistrer au format PDF Télécharger l'article au format PDF

Egyptair. François Hollande a reçu des familles de victimes

François Hollande a reçu mardi à l’Élysée une délégation de l’association des familles de victimes du crash du vol Egyptair. Le vol MS804, reliant Paris au Caire, s’était abîmé en mer Méditerranée le 19 mai entre la Crète et la côte nord de l’Égypte, après avoir soudainement disparu des écrans radars. Les corps de huit victimes, dont sept Français, ont été rapatriés en France le 17 janvier.

Le président François Hollande a reçu mardi à l’Élysée une délégation de l’association des familles de victimes du crash du vol Egyptair le 19 mai 2016, selon un communiqué de l’Élysée.

« L’enquête qui a été diligentée devra contribuer à faire toute la lumière sur les circonstances de cette catastrophe », a indiqué la présidence de la République, à l’issue de la rencontre qui s’est déroulée en présence de la secrétaire d’État chargée de l’aide aux victimes, Juliette Méadel.

« La France reste prête à apporter tout le concours nécessaire aux autorités égyptiennes en application des conventions internationales, et à assurer par tous les moyens la sécurité dans les transports aériens », affirme également l’Élisée.

Le vol MS804, reliant Paris au Caire, s’était abîmé en mer Méditerranée le 19 mai entre la Crète et la côte nord de l’Égypte, après avoir soudainement disparu des écrans radars. Les 66 personnes à bord de l’Airbus A320, dont 40 Égyptiens et 15 Français, avaient péri.

Les corps de huit victimes, dont sept Français, ont été rapatriés en France le 17 janvier après des mois d’attente. Le Caire a toujours mis en avant l’hypothèse d’un attentat, alors que les enquêteurs français privilégient la thèse d’un incident technique.

Source : Ouest France
Date : 31 janvier 2017

Crédit photos : Source : Ouest France Date : 31 janvier 2017

Nous soutenir

C’est grâce à votre soutien que nous pouvons vous accompagner dans l’ensemble de vos démarches, faire évoluer la prise en charge des victimes par une mobilisation collective, et poursuivre nos actions de défense des droits des victimes de catastrophes et d’attentats.

Soutenir la FENVAC