Enregistrer au format PDF Télécharger l'article au format PDF

Air France/sécurité:des pilotes en colère

FENVAC

Alter, syndicat de pilotes minoritaire d’Air France, a décidé de quitter un comité de réflexion sur la sécurité mis en place au sein de la compagnie après l’accident du vol Rio-Paris, estimant qu’aucun progrès n’avait été réalisé dans ce domaine.

Dans un document distribué aux pilotes de la compagnie, que s’est procuré l’AFP jeudi, Alter annonce qu’il quitte le Comité mixte de proposition (CMP), un organisme de réflexion sur la sécurité regroupant organisations professionnelles de pilotes et direction à la suite de l’accident du vol Rio-Paris qui a fait 228 morts le 1er juin 2009.

L’organisation minoritaire juge en effet que ce comité est "inefficace" et n’a pas permis d’améliorer la sécurité. "Alter pose une question simple : le drame de l’AF447 pourrait-il se reproduire aujourd’hui ? La réponse est tout aussi simple : oui", écrit le syndicat.

Il liste sur 28 pages les mesures qu’il réclame pour améliorer la sécurité des vols dans divers domaines : formation, pression temporelle, maintenance, assistance au sol, nombre des hôtesses et stewards à bord, traduction de l’anglais vers le français de la documentation mise à la disposition des pilotes...

Le Figaro, le 7 octobre 2010


Nous soutenir

C’est grâce à votre soutien que nous pouvons vous accompagner dans l’ensemble de vos démarches, faire évoluer la prise en charge des victimes par une mobilisation collective, et poursuivre nos actions de défense des droits des victimes de catastrophes et d’attentats.

Soutenir la FENVAC