Enregistrer au format PDF Télécharger l'article au format PDF

AF447 Rio Paris : cinq ans après le crash ce qui a changé

FENVAC

Il y a cinq ans, le Rio-Paris s’abîmait dans l’océan Atlantique, peu de temps après avoir décollé du Brésil faisant 228 victimes.

Il y a cinq ans jour pour jour, le vol AF447 qui reliait Rio à Paris s’abîmait dans l’océan Atlantique, au large du Brésil.

L’accident avait coûté la vie aux 228 passagers et membres d’équipage présents dans l’appareil. Depuis, certains changements ont eu lieu pour permettant d’éviter de nouvelles défaillances techniques ou de nouvelles erreurs de pilotage.

Des changements concrets pour protéger les données de vol

Concrètement, il y a eu bien sûr le changement des sondes pitot par un autre modèle nettement moins sensible au givre. Ce phénomène, en bouchant les capteurs, avait entraîné la fourniture de données de vol totalement aberrantes.

Mais en même temps la direction générale de l’aviation civile a bien été obligée de rappeler aux équipages de faire remonter dans leurs comptes rendus tout incident notoire ainsi grâce à un retour d’expérience régulier la compagnie pouvait se sentir plus concernée.

Remise à niveau des pilotes

Air France a d’ailleurs également remis a niveau ses pilotes grâce à des séances de simulateur supplémentaires d’entraînement en haute altitude.

Des audits externe et interne ont par ailleurs mis l’accent sur la composition et le rôle des équipages notamment celui du copilote suppléant devant être désigné par le commandant de bord.

Les balises sonores sur les boites noires inchangées

Mais le Bureau Enquête Analyse (BEA) a recommandé que la durée d’émission des balises sur les boites noires soient portées à 90 jours et que la transmission satellitaire de position ne soit plus toutes les 10 minutes mais se fasse dans un délai beaucoup plus réduit, de l’ordre de la minute et bien ceci n’est toujours pas réalisé voilà pourquoi on n’a pas retrouvé le vol de la Malaysian Airlines.

Reuters, 1.06.2014, Pierre Julien pour Rtl


Nous soutenir

C’est grâce à votre soutien que nous pouvons vous accompagner dans l’ensemble de vos démarches, faire évoluer la prise en charge des victimes par une mobilisation collective, et poursuivre nos actions de défense des droits des victimes de catastrophes et d’attentats.

Soutenir la FENVAC