Urgence médico-psychologique : une journée pour en parler

La Fédération de prévention et de promotion de la santé mentale propose aujourd’hui, à Poitiers, une journée dédiée à la cellule d’urgence psychologique.

Le carambolage de Coulombiers sur l’A10, l’accident du TER Poitiers-Limoges, le vol Paris-Rio, le naufrage du Costa Concordia… Ces drames ont marqué les esprits de celles et ceux qui les ont vécus. Ces rescapés, témoins directs du drame ou proches de victimes, « les impliqués », dit-on, ne le sont pas tous de la même façon. « Lors d’un évènement collectif à fort retentissement émotionnel (*), indique Dominique Meslier, infirmier coordinateur de la CUMP 86 (cellule d’urgence médico-psychologique Poitou-Charentes), basée au centre hospitalier Henri-Laborit, on estime que 20 % des impliqués sont des blessés psychiques en état de stress dépassé. »

80 volontaires mobilisables

Et ce sont ces 20 % personnes que prennent en charge les cellules d’urgence médico-psychologiques (CUMP). La CUMP 86 compte trois permanents à mi-temps : le Dr Jean-Jacques Chavagnat, psychiatre et coordonnateur régional, Dominique Meslier, Marie-Claire Cottin, assistante médico-administrative régionale. L’organisation s’appuie sur l’expérience de 80 volontaires (médecins, infirmiers, secrétaires, assistants sociaux) du CH Laborit. La journée d’étude régionale organisée aujourd’hui, au centre hospitalier spécialisé de Poitiers par la fédération de prévention et de promotion de la santé mentale sera consacrée à la cellule poitevine et plus largement à la prise en charge des « impliqués », lors d’accidents de transports collectifs.
Nommé référent national du réseau des CUMP après la publication du décret de janvier 2013 relatif à la réorganisation de l’urgence médico-psychologique, le Pr Didier Cremniter, interviendra plus précisément sur les soins médico-psychologiques à apporter lors d’accidents collectifs. Le Pr Alain Payen, psychiatre auprès d’Air France, évoquera la mise en place du soutien psychologique à la suite d’accident d’avion. Enfin, il sera question du réseau des secours lors d’un accident de transport collectif avec les représentants de la Préfecture, du SDIS 86, du Samu, de l’aéroport de Biard et de la gendarmerie.

« Les accidents des transports collectifs », aujourd’hui, au lycée Saint-Jacques de Compostelle à Poitiers. De 8 h 30 à 17 h. Contact : 05.49.44.58.13. Participation : 5 €.

(*) (NDLR : accidents, catastrophes naturelles, homicides, agressions, braquages)

La Nouvelle République.fr, le 02/04/2014 par Sylvaine Hausseguy


Documents attachés :

tente_cump.jpg
Télécharger

Nous soutenir

C’est grâce à votre soutien que nous pouvons vous accompagner dans l’ensemble de vos démarches, faire évoluer la prise en charge des victimes par une mobilisation collective, et poursuivre nos actions de défense des droits des victimes de catastrophes et d’attentats.

Soutenir la FENVAC