ASSOCIATION FENVAC - 81 Avenue de Villiers - 75017 PARIS - Tél. 01 40 04 96 87 - Mail : federation@fenvac.org
Sélectionnez la langue :
Fédération nationale des Victimes d'Attentats et d'Accidents ColLectifs
Soutien et défense de victimes
par des victimes depuis 1994.

Revue de presse

Une première en Savoie : un comité local d’aide aux victimes de l’incendie de Courchevel

01/02/2019

JPEG - 70.1 ko

Après l’incendie qui a fait deux morts et quatre blessés graves à Courchevel, un dispositif exceptionnel va prendre en charge pour l’instant 79 personnes. Un dispositif né après les attentats de 2015 à Paris.

L’incendie du logement des saisonniers est toujours en cours d’enquête judiciaire et il faut, sans attendre son épilogue, parer aux blessures, aux traumatismes et aux pertes matérielles de très nombreuses personnes, souvent précaires, parfois étrangères (on compte pas moins d’une dizaine de nationalités).

"Le nombre de victimes à prendre en charge nécessite une organisation efficace, pragmatique et qui se mette rapidement en place" explique le sous-préfet d’Albertville Frédéric Loiseau.

D’où la création très rapide de ce CLAV (comité local d’aide aux victimes) sous la houlette de la procureure d’Albertville et du préfet de Savoie, avec la collaboration de la mairie de Courchevel. Dispositif financé par l’état, géré par une délégation interministérielle. C’est une première en Savoie.

Certains ont tout perdu

Sur place, l’association AVIJ (Aide Aux Victimes Intervention Judiciaire)de Savoie sert de plaque tournante pour recenser et orienter toutes les demandes.

Des avocats, des psychologues, des assureurs et des associations d’aide aux victimes vont monter régulièrement à l’Espace Saisonnier de Courchevel tenir des permanences. Des représentants de consulats iront aussi démêler les méandres de saisonniers étrangers.

Anne Gaches, la procureure, a rencontré les victimes et elle est frappée par "la diversité des cas". Il y a des personnes "qui ont tout perdu", "des étrangers qui se retrouvent sans papier, désorientés". "Il s’agira avec ce CLAV d’un suivi sur la durée, autant de temps qu’il le faudra".

Le bilan fait état de deux morts, quatre blessés graves parmi les 17 blessés. Mais il y a aussi des proches des victimes et des saisonniers qui risquent de développer dans les prochaines semaines des symptômes post-traumatiques. Pour l’instant, 79 personnes se sont manifestées et seront suivies par ce dispositif innovant.

Un numéro de téléphone est disponible pour les victimes et même pour ceux qui voudraient les aider : 04 79 00 01 01

Source : France Bleu Pays de Savoie
Auteur : Christophe Van Veen
Date : 01/02/2018