PREVENTION I CETTE ANNEE ENCORE LA FENVAC PARTICIPE À L’EXERCICE DE CRISE ANNUEL DE LA RATP

Partenaire de longue date de la RATP, la FENVAC a de nouveau participé à son exercice de crise annuel. Celui-ci s’est déroulé dans la nuit du 25 au 26 novembre 2021 à la station de métro « Palais Royal -Musée du Louvre ». .

Avec la BSPP (Brigade des Sapeurs-Pompiers de Paris), comme acteur central, l’exercice consistait en une simulation de feu engendrant un important dégagement de fumée dans une rame arrêtée en inter-station créant panique et intoxication parmi les usagers. Le scénario prévoyait de nombreuses victimes, si bien que la FENVAC, au regard de sa compétence et de son expérience en matière d’accidents collectifs, a été sollicitée pour apporter son soutien à cette initiative.

La RATP organise chaque année cet entrainement pour parfaire son dispositif de prise en charge immédiate des usagers victimes. Pour ce faire, le transporteur s’est doté d’un réseau de salariés volontaires mobilisables en cas de crise et a tissé des liens avec les acteurs de l’aide aux victimes. Aussi, environ 200 participants ont œuvré durant cette nuit pour rendre cet exercice le plus réaliste possible. Ont notamment participé un grand nombre de sapeurs-pompiers de Paris (dont certains passaient un examen), plusieurs membres de la protection civile, deux psychologues de l’IAPR (Institut d’Accompagnement Psychologique et de Ressources), deux membres de l’association PAV (Paris Aide aux Victimes), deux juristes de la FENVAC, et bien évidemment de nombreux volontaires de la RATP dont les représentants de la Délégation aux Victimes.

Les participants dont les représentants de la FENVAC se sont prêtés à des « jeux de rôle », tantôt en tant que victimes et tantôt en tant qu’intervenants.

Concernant le rôle « intervenants », il s’agissait de procéder au recensement et à l’information des personnes impliquées accueillies dans le bus dédié de la RATP. Parmi les simulations menées, un couple de victimes ne parlant qu’ukrainien ayant perdu l’un de leurs enfants ou une femme qui avait perdu son cousin, etc.

S’agissant du rôle « victimes », les mises en situation étaient variées : une octogénaire nullement impliquée dans l’accident mais qui invoquait des motifs fantaisistes pour obtenir l’attention des professionnels sur place, celui d’un homme qui savait sa fille présente dans le métro mais qui n’avait plus de nouvelles depuis l’accident, ou encore celui d’un homme qui avait perdu son chien dans le tumulte des faits ainsi que ses clés.

L’engagement et la volonté déployés par l’ensemble des participants tout au long de l’exercice sont à souligner.

La FENVAC qui s’inscrit activement dans les réflexions autour de la prise en charge des victimes, salue l’initiative de la RATP dans la mise en œuvre de cette expérience d’anticipation et de prévention. Le cadre de travail créé par la Délégation aux victimes, à la manœuvre des opérations, a permis de poser un regard critique sur les process et pratiques en cours, en se basant sur l’intelligence collective d’une équipe multidisciplinaire, riche d’expérience diverses. Bien loin de la théorie, l’immersion dans l’univers chaotique de l’accident collectif a démontré toute l’utilité d’une approche collaborative pour répondre spécifiquement à chacun des nombreux besoins des victimes causés par l’accident. A ce titre, la Délégation aux victimes de l’entreprise publique a notamment mis en place un service d’assistance afin d’offrir des solutions aux victimes en termes de garde d’enfant, de transport, de logement, de serrurier etc.

Nous remercions la RATP pour son invitation et pour la qualité de l’organisation d’un évènement technique impliquant de nombreux acteurs issus de corps de métiers différents. L’accueil chaleureux contrastait avec les températures basses d’une nuit de novembre. En complément de la formation qu’elle offre à ses salariés volontaires et à laquelle la FENVAC participe afin de partager des bonnes pratiques pour la prise en charge des victimes, le transporteur a une nouvelle fois démontré son engagement pour la bientraitance grâce à un véritable travail de préparation à la gestion de crise.

Nous soutenir

C’est grâce à votre soutien que nous pouvons vous accompagner dans l’ensemble de vos démarches, faire évoluer la prise en charge des victimes par une mobilisation collective, et poursuivre nos actions de défense des droits des victimes de catastrophes et d’attentats.

Soutenir la FENVAC