ANGLET : APRES LES DEUX INCENDIES, LES RESIDENTS DU PATIO DE BAROJA S’ORGANISENT

Les résidents du Patio de Baroja, où deux incendies successifs se sont déclarés entre le 31 mai et le 2 juin, faisant un mort, se réunissent en association

Dans la nuit du mardi 31 mai, un homme de 58 ans a perdu la vie dans l’incendie de son appartement de la résidence du Patio de Baroja, 36 avenue de Biarritz, à Anglet. Un second sinistre s’est déclaré dans le même appartement, la nuit suivante. Dans les deux cas, les occupants des logements voisins ont été brutalement réveillés et ont dû quitter précipitamment leur immeuble.
« Nous avons vraiment été choqués », dit aujourd’hui Alexandra Bié, qui vient de prendre la présidence de l’association que les résidents viennent de créer, afin de mieux se défendre. Passé le choc de ces deux nuits difficiles, ils se posent de nombreuses questions.
Une association pour aider
Le second incendie, survenu la nuit suivante, sans doute après avoir couvé sous les amas d’objets et de papiers accumulés, a été selon Alexandra Bié, « encore plus traumatisant. »
La décision de créer l’association de défense des victimes du Patio de Baroja est née dans la foulée. Ses statuts ont été déposés quelques jours plus tard. « Son objet est d’aider les résidents dans leurs démarches, notamment vis-à-vis des assurances. Il y a une enquête en cours pour déterminer toutes les circonstances. Nous allons la laisser se dérouler, mais nous voulons être en mesure de nous faire entendre. Le syndicat de copropriété a déposé une plainte. »
Signalements sans réponse
Les stigmates de ce double sinistre sont encore présents. L’ascenseur ne fonctionne plus et le système d’aération a été endommagé. « Nous sommes plusieurs à ne pas encore être revenus dans notre appartement, à cause des odeurs, souffle Alexandra Bié. Heureusement que les services de la Ville d’Anglet nous ont bien accompagnés. Pour la suite, nous avons aussi reçu l’aide de la Fédération nationale des victimes d’attentats et d’accidents collectifs (Fenvac). »
Les habitants de la résidence du Patio de Baroja, inaugurée en juin 2018, avec 67 logements réalisés par Nexity, dont 20 logements cédés à Habitat sud Atlantique, veulent désormais comprendre pourquoi les différents signalements sur les difficultés rencontrées par le quinquagénaire victime de l’incendie, sont restés sans réponse.

Crédit photos :  Sud Ouest  20/06/22  Jean Pierre Tamissier

Nous soutenir

C’est grâce à votre soutien que nous pouvons vous accompagner dans l’ensemble de vos démarches, faire évoluer la prise en charge des victimes par une mobilisation collective, et poursuivre nos actions de défense des droits des victimes de catastrophes et d’attentats.

Soutenir la FENVAC