ASSOCIATION FENVAC - 81 Avenue de Villiers - 75017 PARIS - Tél. 01 40 04 96 87 - Mail : federation@fenvac.org
Sélectionnez la langue :
Fédération nationale des Victimes d'Attentats et d'Accidents ColLectifs
Soutien et défense de victimes
par des victimes depuis 1994.

Revue de presse

Drame d’Allinges : Rachida Dati installe un "comité de suivi" pour les familles

14/06/2008

JPEG - 23.9 ko

La ministre de la Justice, Rachida Dati a annoncé samedi l’installation d’un "comité de suivi" pour les familles des victimes de l’accident mortel du 2 juin à Allinges (Haute-Savoie) qu’elle a rencontrées à Thonon-les-Bains.

"J’ai souhaité ici comme l’a fait le président de la République lorsqu’il a reçu les familles" mercredi "témoigner tout notre soutien à ces familles qui sont endeuillées et à celles qui sont encore dans le traumatisme car leurs enfants sont blessés", a déclaré aux journalistes, Mme Dati, à l’issue de cette rencontre qui se déroulait au tribunal de grande instance de Thonon.

"Nous nous somme réunis pour installer un comité de suivi de cette procédure judiciaire, qui sera sans doute un peu longue, compte tenu de la complexité de ce drame", a poursuivi la garde des Sceaux.

"Il est important qu’on puisse expliquer qu’il faut sans doute un peu de temps pour que la justice fasse toute la lumière sur cette affaire", a-t-elle poursuivi.

Mme Dati a également annoncé la mise à la disposition des familles d’un "guichet unique" avec une interlocutrice unique, la représentante de l’association d’aides aux victimes, "Victimes information accueil" 74, Aude Nycollin, qui les renseignera sur leurs droits.

La présence de la ministre "nous rassure car Nicolas Sarkozy nous a promis qu’il serait là maintenant et plus tard. C’est de ça dont on a besoin quand les témoignages" de sympathie "diminuent, que les fleurs fanent au cimetière", a de son côté déclaré Valérie Charvet, la mère de Yannis, un des collégiens décédés dans l’accident.

"La justice et l’Etat nous ont promis de travailler main dans la main. J’ai promis à mon fils Yannis que je voulais que la lumière soit faite sur l’accident pour qu’il repose en paix", a-t-elle ajouté.
Le préfet de Haute-Savoie a également mis en place une cellule d’accompagnement pour aider les familles à régler leurs éventuelles difficultés quotidiennes.

Le 2 juin, un TER assurant la liaison entre Evian-les-Bains et Genève avait percuté un bus scolaire sur un passage à niveau, causant la mort de 7 collégiens -quatre garçons et trois filles- et faisant 25 blessés.

AFP, le 14 juin 2008.