Nord : la SNCF mise en examen dans un accident à un passage à niveau

Les faits s’étaient déroulés en 2010 à Recquignies et avaient coûté la vie à trois personnes. SNCF Réseau et SNCF Mobilités sont toutes deux mises en examen.

Nouveaux déboires pour la SNCF. Le groupe ferroviaire a été mis en examen dans le cadre de l’accident à un passage à niveau en 2010, à Recquignies dans le Nord, près de Maubeuge, indiquent jeudi des sources concordantes. Un accident dans lequel trois jeunes avaient perdu la vie. « Deux entités distinctes, SNCF Mobilités et SNCF Réseau, ont été mises en examen il y a un mois environ », a déclaré à l’AFP Me Caroline Derême, avocate de la famille de l’une des victimes, confirmant une information de La Voix du Nord. Interrogé par l’AFP, le parquet d’Avesnes-sur-Helpe a confirmé cette double mise en examen.

Le 20 décembre 2010 vers 6 heures du matin, la voiture de trois jeunes d’une vingtaine d’années, rentrant de discothèque, s’était encastrée sous la rame motrice d’un train reliant Jeumont à Lille, avant d’être traînée sur plusieurs centaines de mètres. Le TER roulait à environ 140 km/h. Il s’agit de l’un des accidents les plus graves à un passage à niveau de ces dix dernières années en France.

Barrières ouvertes

Cette décision « est une grande satisfaction : il y a eu plusieurs rapports d’expertise et on a demandé des compléments d’expertise pour pouvoir arriver à cette mise en examen » après une longue instruction, a expliqué Me Emmanuel Riglaire, autre avocat de la famille. D’après Me Derême, les rapports d’expertise ont permis de mettre en évidence que « les barrières étaient ouvertes et qu’il y a eu un dysfonctionnement du feu tricolore et de la sonnerie » lors de la collision. Cette affaire n’est pas sans rappeler l’accident de Millas, dans lequel six collégiens ont perdu la vie après que leur bus a percuté un train à un passage à niveau le 14 décembre dernier.

Source : Le Point
Auteur : La Rédaction
Date : 01/06/18

Nous soutenir

C’est grâce à votre soutien que nous pouvons vous accompagner dans l’ensemble de vos démarches, faire évoluer la prise en charge des victimes par une mobilisation collective, et poursuivre nos actions de défense des droits des victimes de catastrophes et d’attentats.

Soutenir la FENVAC