Les preuves de vie des otages enlevés au Niger en 2010 sont des lettres et « pas des vidéos »

« C’est une nouvelle effectivement positive. La preuve de vie que nous attendons nous, c’est le retour des otages », a déclaré René Robert à RFI ce jeudi 25 juillet. Le grand-père de Pierre Legrand, l’un des otages enlevés à Arlit en septembre 2010, explique comprendre l’intérêt des autorités françaises pour les preuves récemment récupérées.

Ces preuves, ce sont des courriers qui ont été adressés directement aux familles, contenant des « détails personnels » prouvant qu’ils ont été écrits par les otages. « Pas de vidéo », remarque René Robert qui estime tout de même que cela « valide la filière que le président de la République avait souhaité mettre en place, en lien sans doute avec d’autres pays ».

« Nous espérons que cette étape se traduise par des résultats rapides, avant les trois ans si possible », conclut René Robert. Pierre Legrand a été enlevé le 16 septembre 2010 en compagnie de trois autres Français, Marc Féret, Thierry Dol et Daniel Larribe.

En déplacement en Slovénie, François Hollande a confirmé avoir reçu des preuves de vie, tout en rappelant la politique de la France de communiquer le moins possible sur ce type de dossiers.

RFI - 25 juillet 2013


Documents attachés :

otage_niger.jpg
Télécharger

Nous soutenir

C’est grâce à votre soutien que nous pouvons vous accompagner dans l’ensemble de vos démarches, faire évoluer la prise en charge des victimes par une mobilisation collective, et poursuivre nos actions de défense des droits des victimes de catastrophes et d’attentats.

Soutenir la FENVAC