ASSOCIATION FENVAC - 6 rue du Colonel Moll - 75017 PARIS - Tél. 01 40 04 96 87 - Mail : federation@fenvac.org
Sélectionnez la langue :
Fédération nationale des Victimes d'Attentats et d'Accidents ColLectifs
Soutien et défense de victimes
par des victimes depuis 1994.

Vie des associations

Ils auraient pu s’appeler « Les oubliés de l’explosion de la rue de Trévise »…

14/02/2020


Plus d’un an après l’explosion survenue dans un immeuble du 9ème arrondissement, en plein Paris, le 12 janvier 2019, une seconde association de victimes a vu le jour avec l’aide de la FENVAC. Victimes et rescapés de l’explosion de la rue Trévise du 12 janvier 2019 (VRET) a été créée par une dizaine de blessés, des salariés des hôtels soufflés par l’explosion pour la plupart grièvement blessés.

Face au lourd bilan de cette catastrophe liée au gaz, 4 victimes décédées et plus de 60 blessées, le défi d’une assistance de qualité des victimes dans la durée semble ne pas avoir été relevé par les autorités malgré la tenue de plusieurs comités locaux d’aide aux victimes. En effet, qu’ils soient des salariés marqués dans leur chair, des touristes étrangers traumatisés ou des proches de victimes décédées isolés, chacun fait état d’un sentiment d’abandon de la part des pouvoirs publics depuis ce jour qui a bouleversé leur vie ainsi que celles de tout un quartier.

Les membres de VRET veulent être considérés et entendus pour qu’enfin leurs besoins, ô combien nombreux, soient pris en compte. Ils veulent également s’engager pour les victimes de demain en faisant en sorte que leur expérience personnelle malheureuse devienne une source d’enseignements pour améliorer la prise en charge globale des victimes d’accidents collectifs.

Ignorés et laissés-pour compte dans la plus grande indifférence, ils entendent demander des solutions aux acteurs impliqués dans la catastrophe qui cherchent à s’écarter de toute notion de responsabilité : GRDF, Ville de Paris, syndic de copropriété et entreprise privée mandatée par les services de la voirie.

Il existe donc désormais deux associations de victimes créées à la suite de l’explosion : Trévise Ensemble, regroupant des sinistrés et œuvrant essentiellement sur les questions matérielles (relogement, déménagement, déblaiement des gravats, expertises, problèmes de trésorerie des entrepreneurs du quartier, etc.) et VRET qui a choisi de se focaliser sur la réparation intégrale des préjudices corporels des victimes.

Ces associations sont bien décidées à collaborer et à mutualiser leurs efforts car toutes deux poursuivent la volonté de contribuer à la recherche de la vérité sur les circonstances, causes et responsabilités éventuelles dans la survenance de l’accident. Elles entendent d’ailleurs continuer à militer à la mise en place d’un accord-cadre d’indemnisation, à l’image de ce qui avait été fait après l’explosion de l’usine AZF ou le déraillement de Brétigny.

Ensemble, avec l’aide de la Mairie du 9ème qui a offert un soutien indéfectible aux victimes depuis le matin de l’explosion et l’appui durable de la FENVAC, elles sont résolument décidées à informer et sensibiliser l’opinion publique sur les multiples conséquences d’une telle catastrophe.

PDF - 138 ko