Hautmont - 40 millions d’euros de dégâts selon les assureurs

Les assureurs estiment à 40 millions d’euros, pour l’instant, le montant des indemnisations qui seront versées aux victimes de la tornade d’Hautmont. La prise en charge des dégâts par les assureurs interviendra dès que l’Etat aura constaté l’état de catastrophe naturelle par arrêté au JO.

Le montant des indemnisations qui seront versées aux victimes de la tornade d’Hautmont (Nord) est estimé par les assureurs à 40 millions d’euros "à ce jour", a indiqué lundi l’Association française de l’assurance (AFA) dans un communiqué. "Un premier bilan des dommages causés par la tempête du 3 août dernier dans le Nord de la France fait état d’environ 3.500 sinistres déclarés", a ajouté l’AFA, précisant que les habitations "sont les principaux biens touchés" et que "400 véhicules ont également été endommagés".

Des "sinistres conséquents" ont par ailleurs été relevés sur les biens appartenant aux communes traversées par la tornade, selon l’association professionnelle, qui regroupe plus de 300 entreprises et mutuelles du marché français de l’assurance. "Les sociétés d’assurances concernées ont toutes mis en place des dispositifs spécifiques afin de pouvoir procéder le plus rapidement possible aux expertises des dommages et à leur indemnisation", a ajouté l’AFA dans son communiqué. Trois personnes ont été tuées et dix-huit autres ont été blessées par la tornade. Lundi après-midi, une centaine de militaire ait arrivé à Hautmont pour aider ses habitants et ceux des communes voisines à déblayer leurs maisons (lire article). "Catastrophe naturelle" et "Monsieur assurance"

Le gouvernement a décidé d’engager la procédure de reconnaissance de "catastrophe naturelle". La prise en charge des dégâts par les assureurs interviendra dès que les pouvoirs publics auront constaté l’état de catastrophe naturelle en publiant un arrêté au Journal Officiel. Dans le cadre de ce régime institué en 1982, toute personne ayant souscrit une assurance dommages sur son habitation, automobile ou entreprise est automatiquement couverte contre les dégâts provoqués par une catastrophe naturelle.

Par ailleurs, la ministre de l’Economie Christine Lagarde a nommé Yann Boaretto, inspecteur général des finances, "Monsieur assurance" et l’a chargé de "faciliter un processus rapide d’indemnisation des personnes ayant subi des dommages". La ministre du Logement Christine Boutin avait en outre annoncé vendredi lors d’un déplacement sur les lieux qu’une aide de trois millions d’euros allait être débloquée pour installer des mobile homes afin d’abriter les sinistrés

LCI, le 11/08/2008


Documents attachés :

hautmontciel-2.jpg
Télécharger

Nous soutenir

C’est grâce à votre soutien que nous pouvons vous accompagner dans l’ensemble de vos démarches, faire évoluer la prise en charge des victimes par une mobilisation collective, et poursuivre nos actions de défense des droits des victimes de catastrophes et d’attentats.

Soutenir la FENVAC