Affaire Merah : un homme interpellé à Toulouse

Selon nos informations, un homme âgé de 29 ans a été interpellé aujourd’hui par les policiers de la sous-direction de l’antiterrorisme (SDAT) dans le quartier des Izards à Toulouse. Il devrait être entendu pendant au moins 96 heures sur une éventuelle complicité avec « le tueur au scooter » qui a commis les tueries de Toulouse et de Montauban en mars 2012. Les enquêteurs tentent de savoir si cet homme considéré comme « une relation de Merah » n’a pas fourni un soutien logistique à ce dernier et ne l’a pas aidé dans la préparation de ses crimes.

Deux nouvelles interpellations

En juillet dernier, les policiers avaient déjà procédé à deux nouvelles interpellations, à Toulouse et dans une commune voisine.

Un homme mis en examen

Quelques semaines plus tôt, un homme soupçonné d’avoir fourni des armes à Mohamed Merah a été mis en examen et écroué le samedi 1er juin.

Placé en garde à vue depuis mardi 28 mai, l’homme soupçonné d’avoir fourni des armes à Mohamed Merah a été déféré devant un juge le lendemain. Le suspect, un trentenaire connu de la police pour de multiples délits de droit commun, est originaire de la cité des Izards, comme Mohamed Merah.

Proche du tueur de Toulouse et Montauban, comme de son frère Abdelkader, ce nouveau suspect est soupçonné d’avoir fourni "au moins deux armes, dont le pistolet mitrailleur Uzi", porté par Mohamed Merah lors de la tuerie à l’école juive de Toulouse. Il aurait également fourni le gilet pare-balles que portait le tueur de au scooter lors du siège de son appartement.

Mais les enquêteurs restent prudents sur la connaissance qu’il pouvait avoir de l’usage qui allait être fait de ces armes. C’est toutefois une étape importante dans l’enquête menée depuis deux ans pour déterminer les soutiens dont Mohamed Merah a pu bénéficier pour commettre ses crimes.

6 nouvelles interpellations

Le suspect a été interpellé en même temps que cinq autres personnes, mardi 28 mai. Il s’agissait de membres de l’entourage des deux frères Merah, âgés de 24 à 30 ans. Ces proches avaient été interpellés dans la matinée et dans l’après-midi par les policiers de la sous-direction antiterroriste (Sdat) et du SRPJ de Toulouse, notamment de la brigade "anti-gang".

Dans le cadre de l’enquête, deux hommes sont mis en examen, le frère aîné du tueur au scooter, Abdelkader Merah, et plus récemment Mohamed Mounir Meskine, 25 ans, qui est soupçonné d’avoir participé au vol du scooter utilisé Mohamed Merah pour commettre ses crimes.

Depuis plusieurs mois, plusieurs personnes de l’entourage de Mohamed Merah et de son frère Abdelkader ont été interpellées, principalement dans la région toulousaine, avant d’être relâchées.

M6 info - 16 septembre 2013


Documents attachés :

victimes_merah.jpg
Télécharger

Nous soutenir

C’est grâce à votre soutien que nous pouvons vous accompagner dans l’ensemble de vos démarches, faire évoluer la prise en charge des victimes par une mobilisation collective, et poursuivre nos actions de défense des droits des victimes de catastrophes et d’attentats.

Soutenir la FENVAC